Psychotherapie, Hypnose Ericksonienne, Sophrologie, Thérapie Brève, Paris, Marseille, Formation
Recherche








Collège d'Hypnose : De la communication thérapeutique à la présence thérapeutique. Dr Marc GALY: Dr Marc... https://t.co/sEtIcV3RNR https://t.co/Un4bJj8lld
Vendredi 12 Mai - 18:28
Collège d'Hypnose : Le questionnement thérapeutique en hypnose et thérapie brève: conjuguer pour réassocier... https://t.co/mEvOIGTttB https://t.co/Pp1YyLktRQ
Vendredi 12 Mai - 17:29
Collège d'Hypnose : Présentation de la mise en place de l’hypnose au CH Alpes Léman. Dr Véronique GRÉVY: Dr... https://t.co/cH8c9uPtkS https://t.co/StiLZywEHY
Vendredi 12 Mai - 17:29
Collège d'Hypnose : Hyp-Hop : l’hypnose à l’hôpital. Dr Marie FLOCCIA: Dr Marie FLOCCIA, Gériatre Pessac... https://t.co/mA5uco9sd0 https://t.co/avTtRolHeu
Vendredi 12 Mai - 17:29
Collège d'Hypnose : L'Hypnose avec les Ancêtres. Elise GUET: Elise GUET, Sophro-Hypnothérapeute, praticienne... https://t.co/higWVf05Yy https://t.co/5uFngX0LPj
Vendredi 12 Mai - 17:29
Collège d'Hypnose : L'Autre dans la relation thérapeutique en hypnopraxie. Dr Nicolas DROUET: Dr Nicolas... https://t.co/oND7NdPkTi https://t.co/2IOVTsipVE
Vendredi 12 Mai - 17:29
Collège d'Hypnose : Deux approches contradictoires : L’art de Milton Erickson et la mécanique de... https://t.co/Z3YmXZ4cKw https://t.co/jWPLYhHljK
Vendredi 12 Mai - 17:29
Collège d'Hypnose : "Même pas peur" Hypnose et stratégies en thérapie brève chez les enfants et les... https://t.co/dZBeKupC2g https://t.co/EOc5AXGZIO
Vendredi 12 Mai - 17:29

Le dragon savant et la bergeronnette joyeuse, suite. Par Véronique LOVENS, sexologue, sexothérapeute à Paris et à Liège

Chaque Mois, un thérapeute nous conte sa petite histoire du Moi(s).
Ce mois-ci, Véronique LOVENS, sexologue, sexothérapeute clinicienne à Paris nous propose la 2ème partie de son histoire du moi



2ème Partie

La petite fille revient à la lecture de son histoire comme on peut se ruer tout en contrôlant son geste sur un verre d’eau fraîche fantasmé au moment de l’effort pendant un après-midi lourd d’été.
Elle reprit le récit là-même où, quelques heures plus tôt elle l’avait laissé.

Ce matin-là la bergeronnette se sentait légère, elle volait dans un ciel sans nuage. Elle sentait sur son plumage la chaleur fraîche de ce début de journée. Elle était BIEN.
A un moment, elle entendit dans le lointain des sanglots, intriguée elle alla se poser doucement sans bruit sur la branche d’un arbre et découvrit un dragon pleurant à chaudes larmes.

Comme elle était d’un naturel plus tôt entreprenant elle demanda à cet énorme pachyderme ce qui pouvait bien le mettre dans un si triste état.
Le dragon fut d’abord bien surpris d’entendre quelqu'un s’adresser à lui. Mais… ayant une oreille si attentive pour l’écouter, il se mit à parler avec le même flot que ce qu’un instant plus tôt les larmes lui coulaient sur les joues.
Il lui conta sa vie d’étude, son respect des règles, la façon dont il avait toujours rempli son devoir et le fait que la vie était bien injuste avec lui car il était seul sans compagne à ses côtés.

La bergeronnette trouva bien légitime sa peine d’être seul mais ne comprit pas trop ce qu’il voulait dire par « le côté injuste de la vie ».
Pour le dragon cela était bien évident lorsque tu es discipliné dans un domaine, la récompense est au bout du chemin et lui il avait toujours respecté ce qu’on avait exigé de lui. Alors il ne comprenait pas que cette compagne ne soit point là en récompense !
La petite bergeronnette trouva sa théorie bien étrange ! Et se hasarda à lui poser quelques questions dont notamment s’il avait jamais rencontré personne ?
Le dragon lui répondit à l’affirmative mais que les personnes rencontrées l’avaient toujours fuit.
La bergeronnette le poussa à s’exprimer plus avant et sourit en l’entendant se dévoiler.
Le dragon lui révéla envisager la relation à l’autre comme une équation de mathématique. Lors d’une rencontre, d’emblée il exprime ses désirs, sa façon de voir le rôle de chacun suivant son propre point de vue, sa façon de voir l’avenir, ses projets de réalisation personnelle…
Le dragon s’interrompit au milieu de son beau discours, interloqué : pourquoi était-elle en train de sourire ? Il l’adjura de s’en expliquer.

Le dragon savant et la bergeronnette joyeuse, suite. Par Véronique LOVENS, sexologue, sexothérapeute à Paris et à Liège

En prenant la parole la bergeronnette lui demanda : où était donc la place donnée à l’autre dans cette rencontre décrite ?
Quel intérêt portait-il aux désirs de l’autre, non pour trouver un point d’intersection avec les siens mais juste par intérêt pour l’autre ?
Quel espace d’expression laisse-t-il à la rencontre ?
Que l’affinité entre deux être n’est pas du domaine des mathématiques mais du domaine du magique. Que bien des fois même lorsqu’on interroge ceux qui éprouvent une affinité l’un envers l’autre leurs réponses peuvent rester vagues et évasives car il est si difficile de pouvoir définir l’harmonie.
Que cette magie ne s’impose jamais, elle est. Mais qu’il faut lui laisser place pour qu’elle soit.

Le dragon en entendant ses mots n’en eu plus un à exprimer ! Ses yeux écarquillés parlaient cependant pour lui. Jamais il n’avait intégré dans ses formules mathématiques la « magie » !!! Comment cela pourrait-il en être d’ailleurs ? La magie, quel paramètre ! C’est irrationnelle, imprévisible, non-reproductible sur commande et pour quelqu'un de cartésien comme lui c’est juste…. inenvisageable !

La bergeronnette voyant le soleil monté dans le ciel dut prendre congé du dragon. Mais celui-ci lui demanda s’il serait possible qu’ils se revoient car de cette magie lui n’y connaissait rien et il était désireux d’apprendre.

La bergeronnette éclata de rire en prenant son envol mais accepta son invitation.

Le dragon savant et la bergeronnette joyeuse, suite. Par Véronique LOVENS, sexologue, sexothérapeute à Paris et à Liège
Auteur : Véronique LOVENS Sexothérapeute, Sexologue Clinicienne Paris
www.sexologue-sexotherapeute.com

Illustrateur : Alexandre MOONEN

(pour lire la première partie, cliquez ici)

06/09/2011
Lu 1316 fois






1.Posté par cathie le 15/12/2011 07:24
Bonjour, j'ai copié vos histoires pour une dame âgée qui se morfond avec ses douleurs, ses chagrins et pas bcp de joie de vivre, elle est un peu comme le dragon et a oublié les joies commes celles de la petite fille en vacances....
merci
Cathie

Nouveau commentaire :

Pourquoi une Psychothérapie ? | Guide des Psychothérapies | Annuaires Psychothérapeutes | Livres Psychothérapie | Formations en Psychothérapie | Pathologies | Trouver | Revue de Presse | Vidéos | Psy du Moi(s) | Histoire du Moi(s)