Psychotherapie, Hypnose Ericksonienne, Sophrologie, Psychothérapie Brève, Sophro-Analyse, Hypnose Paris, Psychotherapeute Paris,France, Formation, Gestion du Stress
Recherche






Collège d'Hypnose : Syndrome de l'Intestin Irritable. 2 interventions majeures au Congrès Hypnose et Douleur 2016 | @scoopit https://t.co/tvqdY9DSKl
Samedi 28 Mai - 00:02
Collège d'Hypnose : Prévention du burn-out chez les professionnels de santé. Drs Claude VIROT, Kenton KAISER | @scoopit https://t.co/SwNw6kVHjC
Samedi 28 Mai - 00:00
Collège d'Hypnose : Un atelier avec le Dr Jean-Michel HERIN, anesthésiste, hypnothérapeute, acupuncteur au Congrès Hypn... | @scoopit https://t.co/uxF8TrAWQv
Vendredi 27 Mai - 23:57
Collège d'Hypnose : Après avoir été longtemps tabou, le syndrome d’épuisement professionnel ou burn-out est aujourd’hui https://t.co/RpzepuS3Yk
Vendredi 27 Mai - 23:52
Collège d'Hypnose : A l'occasion du dernier Congrès Hypnose et Douleur de St Malo, j'ai pu assister, bien qu'étant aussi https://t.co/b9nKTvEULe
Vendredi 27 Mai - 23:52
Collège d'Hypnose : Prévention du burn-out.: Formée en Hypnose Ericksonienne et Thérapeutique auprès du Dr... https://t.co/B6jvNu9F8O https://t.co/LjSim8oewj
Vendredi 27 Mai - 22:44
Collège d'Hypnose : Syndrome de l'Intestin Irritable. 2 interventions majeurs au Congrès Hypnose et Douleur... https://t.co/o2wgfg9Ojq https://t.co/K7ZbQdzMhu
Vendredi 27 Mai - 02:44
Collège d'Hypnose : Un atelier avec le Dr Jean-Michel HERIN, anesthésiste, hypnothérapeute, acupuncteur au... https://t.co/W4yWak8Piv https://t.co/aL5FUOwO4t
Jeudi 26 Mai - 02:44

Au service des entraîneurs. Pour guider et accompagner

Par Guy MISSOUM.
Psychologue clinicien formé à l'hypnose éricksonienne, à la Programmation Neuro-Linguistique et à l'approche Cognitivo-Comportementale. Maître de Conférences Université Paris-Ouest Nanterre la Défense.



Au service des entraîneurs. Pour guider et accompagner
De nombreux outils dérivés de l’hypnose existent pour aider les entraîneurs et les coachs sportifs. Fin connaisseur, Guy Missoum les présente d’une manière systématisée qui facilite leur mise en oeuvre. Milton Erickson se positionnait volontiers comme supporter de ses patients !

Une recherche que nous avons menée sur « Les stratégies de préparation mentale à la compétition » auprès d’un échantillon de 60 sportifs d’élite de niveau international dans trois disciplines, en athlétisme- sport individuel (20 sujets, 10 femmes et 10 hommes), en judo-sport de combat (20 sujets, 10 femmes et 10 hommes) et en basket-ball-sport collectif (20 sujets, 10 femmes et 10 hommes) a montré l’importance qu’ils accordaient aux techniques
empiriquement imprégnées de PNL.

Pour se motiver, les sportifs de haut niveau utilisent les principales techniques suivantes : la visualisation mentale (états mentaux associés et dissociés,
43 %), le dialogue interne (pensées positives stimulantes, 25 %), l’ancrage de ressources (18 %), l’activation physique (3 %), la stratégie relationnelle (3 %), la respiration (2 %) et la concentration (2 %).
Pour se concentrer, les sportifs de haut niveau utilisent la visualisation mentale (états mentaux associés et dissociés, 33 %), l’isolement (33 %), l’ancrage de ressources (12 %), la respiration (8 %), le dialogue interne (pensées positives, 3 %), l’activation physique (3 %), les rituels corporels3 (3 %), la stratégie relationnelle (2 %) et la concentration (2 %).
Pour se calmer, les sportifs de haut niveau utilisent les principales techniques suivantes : la respiration (47 %), l’isolement (12 %), l’ancrage de ressources (8 %), la visualisation mentale (états mentaux associés et dissociés, 7 %), le dialogue interne (pensées positives, 5 %), l’activation physique (3 %), la stratégie relationnelle (3 %) et la concentration (2 %).
Pour se mettre en confiance, enfin, les sportifs de haut niveau utilisent les principales techniques suivantes : la visualisation mentale (états mentaux associés et dissociés (43 %), le dialogue interne (pensées positives, 20 %), la stratégie relationnelle (18 %), les comportements de réussite pratiqués pendant l’échauffement (7 %), la visualisation externe (3 %), l’ancrage de ressources (2 %), l’activation physique (2 %), l’isolement (2 %), la respiration
(2 %) et le stretching (2 %).

Reportons les principaux résultats de cet te étude sur un même tableau (Tableau 1) afin d’identifier les techniques de training mental les plus fréquemment utilisées par les sportifs pour switcher dans les différents états mentaux de motivation, de concentration, de calme et de confiance en soi. Les techniques les plus significatives sont respectivement, la visualisation mentale (états mentaux associés et dissociés), la respiration, le dialogue interne, l’isolement, l’ancrage de ressources et la stratégie relationnelle. Combinées harmonieusement et adaptées aux besoins spécifiques de chaque
sportif, ces différentes techniques pourraient constituer le contenu d’un puissant programme de coaching mental.Nous constatons que, pour se motiver, se concentrer et se mettre en confiance, le système visuel interne est le plus sollicité, tandis que pour se calmer, c’est le système kinesthésique interne-externe (respiration) qui est le plus sollicité. Ces résultats permettent d’identifier les systèmes sensoriels dominants qui sont utilisés par les
sportifs pour s’installer dans les quatre états mentaux favorables à l’accomplissement de la performance : la motivation, la concentration, le calme et la confiance en soi.

Le Tableau 2 prend en compte l’unité sensorielle dominante dans chacune destechniques utilisées par les sportifs pour se motiver, se concentrer, se calmer et se mettre en confiance. En voici quelques exemples : l’unité sensorielle dominante dans la technique de la respiration ou dans l’activation physique provient du système Kinesthésique externe (Ke), l’unité sensorielle dominante dans la technique de l’ancrage musique provient du système Auditif externe (Ae), l’unité sensorielle dominante du dialogue interne (pensée verbale) provient du système Auditif interne (Ai). Ont été ainsi recensés les systèmes sensoriels les plus utilisés par les sujets (sportifs) de notre étude.Les systèmes sensoriels les plus utilisés par les sujets de notre étude sont par ordre décroissant : le système visuel interne (Vi, 77 unités), le système kinesthésique externe (Ke, 47 unités), le système auditif externe (Ae, 39 unités) et le système auditif interne (Ai, 32 unités). Les entraîneurs et les coachs peuvent s’appuyer sur les résultats de cette étude pour viser deux objectifs parfaitement complémentaires : d’une part, mieux comprendre les différents processus internes qui régulent les états mentaux de la performance sportive afin de pouvoir agir plus positivement, plus précisément et plus efficacement sur eux, et d’autre part, connaissant
mieux leur sensibilité sensorielle, affiner le coaching de leurs athlètes.

QUELLES TECHNIQUES DE LA PNL AU SERVICE DES COACHS ET DES ENTRAÎNEURS ?

Sur un plan technique, coachs et entraîneurs peuvent donc, comme nous venons de le voir, contribuer notablement à la préparation mentale des sportifs. La PNL peut leur être également fort utile dans le domaine de la communication avec les sportifs qu’ils coachent4 et avec lesquels ils sont en permanente interaction. Voici, dans le domaine de la communication, les deux principales applications où la PNL peut être particulièrement utile, en raison de leur fréquence potentielle d’utilisation.

1) Le guidage conversationnel expert
La formalisation des besoins
La première application consiste pour l’entraîneur ou le coach à aider le sportif à bien évaluer et à formaliser au mieux ses besoins, quelle qu’en soit la nature, physique, psychique, technique ou tactique. Il est important que le sportif le fasse d’une façon positive pour déclencher plus rapidement l’apprentissage des comportements souhaités et s’engager plus sûrement dans la voie du progrès et du succès. Souvent, lorsque le sportif exprime ses besoins, il a tendance à exposer ses problèmes actuels (ici et maintenant), d’une façon négative (utilisant des prédicats linguistiques négatifs), en étant associé à des sensations et à des états mentaux eux-mêmes négatifs (Ki), et en décrivant avec moult détails les difficultés, les défaillances et les désagréments qu’il rencontre et qu’il cherche à éviter.


Au service des entraîneurs. Pour guider et accompagner
JE SUIS…Edito du Dr Thierry Servillat
1 janvier 2015. Devant mon écran, en entendant les sons de la télévision retransmettant la marche parisienne, j’essaie d’écrire un éditorial. La marche de Charlie continue. Loin et pas loin de Nantes où j’habite. Comment me projeter vers la période de parution de la revue, dans quatre semaines ? Je ne sais déjà pas comment va se finir la journée !

Sous l'outil, l'humain. Dr Irène Bouaziz
Se retenir ou pas. Prononcé dans une posture d’humilité, ce texte magistral d’Irène Bouaziz a illustré au mieux, lors du récent colloque de lancement de l’Institut Milton Erickson d’Ile de France, comment la maturation de l’hypnothérapie passe maintenant par une étape d’approfondissement éthique.

Implacables acouphènes : l'apport de l'Hypnose. Daniel Quin
Plaintes croissantes en médecine générale, et en apparence bénignes, les acouphènes peuvent avoir des conséquences graves en terme de souffrance psychique. Daniel Quin nous expose sa manière de travailler dans ce domaine.De plus en plus de patients souffrant d’acouphènes se tournent vers les psychothérapeutes, et en particulier vers les praticiens de l’hypnose.

Au service des entraîneurs. Pour guider et accompagner
Souffrances hystériques : des solutions à foison. Dr Dominique Megglé
Psychiatre expérimenté et pionnier de l’hypnose française, Dominique Megglé se devait de s’intéresser aux patients qu’on appelait autrefois les «hystériques ». Et si ce mot pouvait avoir encore un sens utile, générateur de solutions thérapeutiques ?

Détours de transe : l'apport d'Henri Wallon. Renato Saiu
Il n’est pas sûr qu’Erickson ait lu Henri Wallon, et encore moins qu’il ait entendu parler de la théorie du détour. C’est pour cela que la réflexion de jeunes auteurs comme Renato Saiu peut contribuer à enrichir aujourd’hui notre compréhension théorique des processus hypnotiques. L’utilisation de l’hypnose est ancienne. Pourtant sa définition reste floue.

Au service des entraîneurs. Pour guider et accompagner
Attentions à nos attentions. Dr Thierry Servillat
Yves Citton est professeur de littérature à l’Université de Grenoble. Son livre est pourtant transdisciplinaire, et porte sur un sujet qui nous intéresse tous : l’attention. Nous n’avons pas toujours beaucoup appris lors de nos études sur un sujet pourtant capital. Ce n’est pas illogique car c’est surtout depuis une dizaine d’années que les connaissances à ce propos ont été abondamment renouvelées.

L’hypnose dans tous ses états. Antoine Bioy
Au chapitre de la validation des effets de l’hypnose, Tan et al. confirment chez des patients dorsalgiques l’intérêt de l’autohypnose (2 sessions d’apprentissage, un support audio d’entraînement chez soi). Ils dressent même une équivalence : 2 sessions d’autohypnose = 8 sessions d’hypnose. Les effets sont toujours présents à six mois. Attention cependant, en pratique clinique, que ce qui soit proposé au patient fasse l’objet d’une vraie réflexion sur les options thérapeutiques, car la clef de prises en soins restent évidemment dans cette adéquation.

Transes de soin à L'île de La Réunion. Jean-Claude Lavaud
A l’île de La Réunion, dans l’océan Indien, nous sommes culturellement ancrés par ce tissage structurel où la transe est un mode de communication thérapeutique. Dans la culture indo-tamoule réunionnaise certaines de ces transes sont ouvertement publiques, telle que La Marche Sur Le Feu, sacrifice de soi pour la guérison d’un autre. D’autres transes moins connues sont aussi singulièrement centrées sur la « guérison». Cet article constitue un tout petit aperçu de l’un de ses rites de soin.

Créer la bande-son de sa vie pour améliorer sa résilience. Dr Isabelle Stimec
Survivre à un traumatisme, de quelque nature qu’il soit, nécessite d’activer ses mécanismes de résilience interne. Parfois il n’est pas possible de dépasser ce traumatisme, soit par l’ampleur des dommages psychiques produits, soit par l’impossibilité d’activer ces mécanismes internes. Comment, en tant que thérapeute, pouvons-nous aider nos patients à réactiver leurs ressources et leur résilience interne ?

Humeur : Propos d’un Auvergnat. Régis Dumas
« Ce qui fait l’intérêt de l’Auvergne, c’est qu’elle est remplie d’Auvergnats », disait Alexandre Vialatte. « Auteur notoirement méconnu », comme il aimait à se qualifier. Cette Auvergne, un secret plutôt qu’une province, produit des fromages, des volcans et accessoirement des présidents de la République.» « La montagne nous donne des leçons de silence et l’horizon, au loin, des leçons d’éternité. » « L’immense espace dit la solennité, jamais l’emphase. »

Jeudi 26 Février 2015
Lu 480 fois


Nouveau commentaire :

Art-Thérapie | Coaching | EMDR | Gestalt Thérapie | Hypnose | IMO-Intégration Mouvements Oculaires | Musicothérapie | Psychanalyse | Relaxation | Sexothérapie | Sophrologie | Sophro-Analyse | PNL



Infos XML