Psychotherapie, Hypnose Ericksonienne, Sophrologie, Psychothérapie Brève, Sophro-Analyse, Hypnose Paris, Psychotherapeute Paris,France, Formation, Gestion du Stress
Recherche






Collège d'Hypnose : Syndrome de l'Intestin Irritable. 2 interventions majeures au Congrès Hypnose et Douleur 2016 | @scoopit https://t.co/tvqdY9DSKl
Samedi 28 Mai - 00:02
Collège d'Hypnose : Prévention du burn-out chez les professionnels de santé. Drs Claude VIROT, Kenton KAISER | @scoopit https://t.co/SwNw6kVHjC
Samedi 28 Mai - 00:00
Collège d'Hypnose : Un atelier avec le Dr Jean-Michel HERIN, anesthésiste, hypnothérapeute, acupuncteur au Congrès Hypn... | @scoopit https://t.co/uxF8TrAWQv
Vendredi 27 Mai - 23:57
Collège d'Hypnose : Après avoir été longtemps tabou, le syndrome d’épuisement professionnel ou burn-out est aujourd’hui https://t.co/RpzepuS3Yk
Vendredi 27 Mai - 23:52
Collège d'Hypnose : A l'occasion du dernier Congrès Hypnose et Douleur de St Malo, j'ai pu assister, bien qu'étant aussi https://t.co/b9nKTvEULe
Vendredi 27 Mai - 23:52
Collège d'Hypnose : Prévention du burn-out.: Formée en Hypnose Ericksonienne et Thérapeutique auprès du Dr... https://t.co/B6jvNu9F8O https://t.co/LjSim8oewj
Vendredi 27 Mai - 22:44
Collège d'Hypnose : Syndrome de l'Intestin Irritable. 2 interventions majeurs au Congrès Hypnose et Douleur... https://t.co/o2wgfg9Ojq https://t.co/K7ZbQdzMhu
Vendredi 27 Mai - 02:44
Collège d'Hypnose : Un atelier avec le Dr Jean-Michel HERIN, anesthésiste, hypnothérapeute, acupuncteur au... https://t.co/W4yWak8Piv https://t.co/aL5FUOwO4t
Jeudi 26 Mai - 02:44

Préparation mentale par la PNL. Guy MISSOUM

POUR PERFORMER PARFAITEMENT
Fille de l’hypnose, la PNL reste une pratique vivace dans certains domaines comme la préparation sportive. Spécialiste reconnu, l’auteur en présente les
principaux outils utilisés.



Préparation mentale par la PNL. Guy MISSOUM
Développée initialement dans les domaines de la thérapie et de l’optimisation de la vie quotidienne (Dilts R., Grinder J., Bandler R., Delozier J., 1980 ; N. Bidot, B. Morat, 2008), la PNL s’est très vite répandue dans l’univers de l’entreprise. Son contenu pratique et opérationnel en fait également à présent un ensemble de concepts, de méthodes et de techniques extrêmement utiles dans l’univers du sport (Missoum, 1991, 1996, Girod, 1999).

La Programmation Neuro Linguistique (PNL) foisonne de techniques de changements rapides, aussi bien mentaux que comportementaux. Pour cette raison, elle est particulièrement adaptée au coaching des sportifs où la recherche d’optimisations cognitivo-comportementales à très court terme est constante et indispensable à l’accomplissement de la performance. Afin d’introduire au mieux notre thématique, il convient tout d’abord de situer la PNL à l’intérieur du système de la réussite sportive. En effet, une grande diversité de facteurs contribue à l’optimisation de la performance sportive. Il y plusieurs chemins pour gagner, pour atteindre le succès. Pour bien comprendre comment la performance sportive est atteinte, il est donc important d’inscrire ces différents facteurs actifs à l’intérieur d’un même système, aussi simple et fonctionnel que possible. Les recherches et les activités cliniques menés depuis des années auprès des sportifs de haut niveau nous ont permis de concevoir ce système : « Le système mental de la performance sportive » (Missoum, 2007). Dans ce système, évidemment, la PNL, comme nous le verrons, trouve toute sa place.

LE SYSTÈME MENTAL DE LA PERFORMANCE SPORTIVE

Dans ce micro-système appliqué individuellement au sportif, trois composantes interagissent étroitement pour produire de la performance : le potentiel, les stratégies mentales et le training mental.

1) La première composante, le potentiel, est configurée elle-même comme un sous-système. Cinq paramètres y interagissent à l’intérieur d’une structure spécifique.
Pour réussir, le sportif doit contrôler et optimiser les cinq facteurs suivants ;
- cognitif (traitement de l’information) ;
- émotionnel (gestions des émotions) ;
- relationnel (capacités relationnelles) :
- motivationnel (énergie/motivation/
ambition) ;
- assertif (confiance en soi, image de soi).
L’intérêt de la PNL tient au fait qu’elle peut optimiser chacun de ces cinq facteurs.

2) La deuxième composante du système est constituée de stratégies mentales. Treize stratégies mentales peuvent contribuer à la réalisation de la performance du sportif. Sept d’entre elles sont dites « fondamentales», car indépendantes des contextes dans lesquelles elles sont utilisées ; les six autres sont dites « spécifiques » car précisément contextualisées. La PNL est particulièrement concernée par quelques-unes de ces stratégies qui seront illustrées plus avant.

3) Le training mental, et ses différentes techniques et méthodes constituent la troisième composante du système. Pour distinguer entre elles ces différentes techniques et méthodes, nous les avons classées en sept catégories distinctes :
- techniques psycho-corporelles ;
- techniques de relaxation ;
- techniques comportementales appareillées;
- techniques comportementales non appareillées;
- visualisation mentale ;
- techniques induisant des états modifiés
de conscience ;
-programmation Neuro Linguistique.

La PNL est donc bien identifiée à l’intérieur du système mental de la performance sportive. Elle appartient, plus précisément, à sa troisième composante : le training mental.

LA PROGRAMMATION NEURO LINGUISTIQUE

Deux options existent pour présenter la PNL : la théorie générale de la PNL et la PNL appliquée (Missoum G., 1996 ; Girod A., 1999). Nous choisirons la seconde option, celle de la PNL appliquée. L’application de la PNL comme méthode de training mental a démarré en 1986 à l’Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance (INSEP), à l’issue d’un voyage d’études que nous avions effectué aux États-Unis, cette même année. Un enseignant de l’université de Columbia à New York utilisait la PNL auprès des sportifs, ce qui avait contribué à notre initiation. Appliquée au sport, l’originalité de la PNL tient surtout à l’extrême précision qu’elle peut apporter dans le traitement analytique et séquentiel de l’information opéré par le sportif.

Trois types de traitement de l’information sont tout particulièrement privilégiés, se référant respectivement aux systèmes sensoriels Visuel (V), Auditif (A) et Kinesthésique (K). Chacun de ces systèmes de traitement de l’information est utilisé selon deux modalités : interne et externe (e). Ce qui conduit à prendre en compte les six modes de représentation sensorielle de l’information suivants : Vi, Ve, Ai, Ae, Ki et Ke. Par ailleurs, ces six modalités peuvent avoir une connotation positive ou, au contraire, négative. En effet, l’image mentalisée (V), le dialogue interne (A) et la sensation (K) peuvent être positifs. À l’inverse, ils peuvent être négatifs, et dans ce cas, il faudra trouver le moyen d’y remédier. C’est en utilisant cette diversité de modalités sensorielles que les techniques de la PNL démontrent leur efficacité à optimiser jusque dans le plus infime détail, les performances du sportif, certaines d’entre elles pouvant ainsi atteindre la perfection, le plus haut degré d’achèvement possible, soit une véritable entéléchie.

Les nombreuses recherches appliquées que nous avons menées en psychologie du sport, et notre pratique du coaching mental des sportifs de haut niveau, nous ont permis de distinguer deux grandes applications de la PNL dans le domaine du sport :
- d’une part, la préparation mentale des sportifs dans ses deux aspects, coaching et auto-coaching,
- d’autre part, la relation entraîneur/entraîné(e)s.

Les sportifs de haut niveau peuvent utiliser les techniques de la PNL pour préparer et gérer leurs compétitions. Avec ces techniques, ils peuvent développer leurs capacités à reproduire ou à modifier leurs comportements et leurs sensations (V, A, K) d’une compétition à la suivante, à contrôler leurs pensées et leurs croyances (A) et à gérer leurs émotions et leurs états mentaux (K). Les entraîneurs peuvent, quant à eux, utiliser la PNL, en particulier les outils de communication, pour aider au mieux les sportifs à préparer leurs compétitions et à les gérer au cours de l’action proprement dite.

LES TECHNIQUES DE LA PNL APPLIQUÉES AUX SPORTIFS

Trois techniques sont particulièrement efficaces pour les sportifs.

1) La première technique utilise, grâce au support de la visualisation mentale (Frackowiak R., 1995), les états mentaux associés et dissociés (qui peuvent être qualifiés d’états hypnotiques) afin d’aider le sportif à conserver dans la durée un comportement spécifique de réussite ou bien, au contraire, à changer un comportement jugé négatif en comportement positif, à modifier des erreurs, à transformer un échec en réussite. Dans les deux cas, le but de cette technique de modelage du comportement (modeling) est de se donner les meilleures chances de réussir la prochaine compétition. A cette fin, les sportifs s’entraînent à pratiquer les deux modalités spécifiques de la visualisation mentale : la Visualisation Mentale Dissociée (VMD) et la Visualisation Mentale Associée (VMA). En VMD, le sportif se voit en simulation mentale comme s’il était le spectateur de lui-même, en train de s’observer attentivement sur son écran « mental ». Dans ce cas, seules sont sollicitées les informations sensorielles externes, aussi bien Visuelles (Ve) qu’auditives (Ae).

En VMA, le sportif expérimente mentalement l’action, exactement comme s’il la vivait dans la réalité, éprouvant les mêmes sensations, en contact avec les mêmes cognitions et les mêmes images mentales, les yeux concentrés sur ce que son regard découvre devant soi. Dans ce cas, les informations sensorielles kinesthésiques (Ki, Ke), visuelles (Vi,Ve) et auditives (Ai, Ae) peuvent être sollicitées. Ainsi, la VMD est tout-à fait adaptée aux phases d’analyse et de correction des comportements et de l’action, tandis que la VMA l’est aux phases de répétition et de mémorisation des comportements et de l’action. Comme il n’y a pas, en sport, de « réussite facile, ni d’échecs définitifs, VMA et VMD s’avèrent particulièrement utiles.

Pour lire la suite et vous abonner
Pour lire la suite et vous abonner

Edito du Dr Thierry SERVILLAT, Revue Hypnose et Thérapies Brèves n°33
QUI EST ÉRICKSONIEN ? C’est le printemps, et nous sommes en pleine effloraison éricksonienne ! De nombreux instituts éricksoniens divers et variés continuent de voir le jour, des livres éricksoniens de paraître, des sites de praticiens éricksoniens d’être mis enligne. Les éricksoniens en font des tonnes…Mille tonnes comme m’avait suggéré mon logiciel de dictée vocale à qui je m’étais confié au sujet du Magicien du Désert !


Les herbes folles. Dr Patrick BELLET

CONTRIBUTION À LA NATURE VÉGÉTALE DE L’HYPNOSE. Digressions à la manière d’un road-movie sur la pratique de l’hypnose, entre académisme et sérendipité. C’était une journée banale. Je devais me rendre dans un hôpital pour une conférence. Après un démarrage un peu matinal, la route départementale me mène de Vaison jusqu’à l’autoroute à Bollène. La routine. L’arrivée au péage. Ralentir, s’arrêter, prendre le ticket. La barrière qui se lève. Première, seconde, troisième.


Récits et formes en douleur chronique
Par Fanny MILLER, avec la contribution de Pierre-Henri GARNIER
L’ACTEUR RÉSEAU « HYPNOSE ». Non seulement écouter le patient douloureux chronique, mais observer son langage lorsqu’il raconte sa rencontre avec l’hypnose. Tel a été le sujet d’une recherche menée par une jeune psychologue avec l’aide d’un logiciel d’analyse de mots.


Harcèlement professionnel

Par Guillaume DELANNOY, Grégory LAMBRETTE. APPROCHE PRAGMATIQUE ET INTERACTIONNELLE. Voir autrement une situation bien souvent décrite en terme de blocage. Les auteurs nous proposent ici de considérer le harcèlement au travail comme une interaction dans laquelle la victime devient active et permet qu’un processus vivant modifie la donne.


Musique et hypnose. Catherine ELIAT

LA VOIE DU SON ? Aspirant à devenir « pianesthésiste », Catherine Eliat approfondit ici une méditation sur l’utilisation de la musique hypnose, particulièrement dans la prise en charge de la douleur aigüe chirurgicale. Un texte qu’elle fait progresser piano appassionata. Dès ma première formation à l’hypnose, en 2007, à Emergences avec Claude Virot, et alors que parallèlement je reprenais un contact intensif avec la musique, je me suis interrogée sur les liens entre la pratique de l’hypnose dans le soin, et la pratique instrumentale ou vocale des musiciens.


Milton Erickson. Penser à la main. Dr Thierry Servillat
Juhani Pallasmaa est architecte et finlandais. Il vient de publier un livre dont le titre fait immédiatement écho à tout praticien utilisant dans son travail l’approche d’Ernest Rossi : La main qui pense. Original dans la forme (car abondamment illustré, comme notre revue, d’images en noir et blanc qui éclairent considérablement le propos), il l’est aussi dans son projet : « (…) souligner les mécanismes relativement inconscients de la pensée et de la création qui sont à l’oeuvre chez l’écrivain, l’artiste, l’artisan ou l’architecte ».


“Pour le moins”. Dr Stefano COLOMBO Quiprocquo, Malentendu et Incommunicabilité 33
Pour le moins c’est clair !En moins de temps qu’il n’en faut pour le lire, j’ai eu la sensation, pour ne pas dire la conviction, que je vaux moins que zéro, à moins que...Prenons les mathématiques : moins et moins cela fait plus. Sauvé ! J’ai volé deux pommes, et la vieille dame s’est retrouvée avec deux pommes en moins, le lendemain j’ai récidivé. Elle avait encore deux pommes en moins, et moi, j’en avais quatre en plus. Simple non ? Moins deux et moins deux donne quatre.


Actualités scientifiques. Antoine BIOY

Commençons par les actualités dans le soin. Kamen et coll. (2014) confirment l’intérêt de l’hypnose dans les nausées et vomissement liés à la chimiothérapie chez les patients atteints de cancer (avec l’avantage très formel de ne pas nécessiter de matériel et que le patient peut apprendre l’autohypnose et donc pratiquer seul). Toujours dans le cancer, une étude prospective de Paquier et coll. (CHU de Poitiers) montre l’intérêt d’une séance d’hypnoanalgésie accompagnant la photothérapie dynamique (traitement de lésions cancéreuses ou précancéreuses).


Milton Erickson.La réalisation du Magicien du désert

Contributions de Roxanna ERICKSON-KLEIN, Alexander VESELY, Mary CIMILUCA. 
Traduction Thierry SERVILLAT.Le film Magicien du désert, réalisé par Alexander Vesely, est un film sur le Dr Milton Erickson. Il parle à la fois de l’histoire de cet homme remarquable, et des profondes impressions que celui-ci était capable de provoquer en un instant. C’est l’histoire de l’impact qu’il a eu sur des personnes et sur le métier psychothérapeutique en pleine évolution. Les personnes ayant cette capacité sont rares et leur propre histoire est singulière.


A propos du réseau « Hypnose et Maternité »

Par Isabelle BARGELE, Armelle TOUYAROT. Pourquoi un article d’information sur le réseau « Hypnose et maternité » dans la rubrique « billet d’humeur » ? Il semble que ce soit courant d’associer « humeurs » et maternité… Humeurs fluctuantes en raison notamment de leur rapport avec les hormones. Revenons au dictionnaire : Humeur : du latin humor, liquide. Disposition affective de base dont les variations entre une tonalité agréable (pôle du plaisir) et une tonalité désagréable (pôle de la douleur) seraient sous-tendues par une régulation neuro-humorale (Larousse).




Mercredi 11 Juin 2014
Marion CHERVY
Lu 877 fois

Tags : Guy Missoum, PNL

Art-Thérapie | Coaching | EMDR | Gestalt Thérapie | Hypnose | IMO-Intégration Mouvements Oculaires | Musicothérapie | Psychanalyse | Relaxation | Sexothérapie | Sophrologie | Sophro-Analyse | PNL



Infos XML