Psychotherapie, Hypnose Ericksonienne, Sophrologie, Psychothérapie Brève, Sophro-Analyse, Hypnose Paris, Psychotherapeute Paris,France, Formation, Gestion du Stress
Recherche






Collège d'Hypnose : Hypnose aux urgences - Drs Weber et Guler: Formées à l’Institut d’Uthyl à Nancy, les Drs... https://t.co/OllyZ3562D https://t.co/87HgMqbs3e
Mardi 12 Juillet - 17:23
Collège d'Hypnose : Migrations en âge. Dr Dominique Megglé: Comme le temps passe Le Docteur Patrick Martin,... https://t.co/sfCaliGa3s https://t.co/Cun3WsUvhf
Mardi 12 Juillet - 13:24
Collège d'Hypnose : De l'inattendu à l'évidence.Dr Patrick Bellet: Il y a un peu plus de dix ans commençait... https://t.co/lDTEzuwxzU https://t.co/1BkAsv2zHY
Mardi 12 Juillet - 13:24
Collège d'Hypnose : Commencement et partage. Dr Patrick Bellet: 28 août 2015, Paris. La flûte d’Isabelle... https://t.co/2OILB3ZFmW https://t.co/QGtKGFRWQD
Mardi 12 Juillet - 13:24
Collège d'Hypnose : Le baquet moral existe. A Rouen ! Dr Patrick Bellet: Références Aujourd’hui, «... https://t.co/jVIxXEnNTY https://t.co/Toi1DHp4QH
Mardi 12 Juillet - 13:24
Collège d'Hypnose : Entre les lignes. Aurélia Ballou: Aurélia Ballou, artiste discrète et talentueuse,... https://t.co/xMYHx4iLNe https://t.co/YH2wE8bIfQ
Mardi 12 Juillet - 13:24
Collège d'Hypnose : Psychothérapie ericksonienne basée sur la Sagesse Universelle. Dr Teresa Robles: Teresa... https://t.co/hRszdMgXek https://t.co/VxnijBPd1r
Mardi 12 Juillet - 13:21
Collège d'Hypnose : Des ressources sur toute la Ligne du Temps. Jane Turner: Jane Turner, psychologue... https://t.co/12k5SPiO0h https://t.co/L0k8rDV1Hg
Mardi 12 Juillet - 13:21

Psychanalyse ou psychothérapie ? Par Stéphanie Lacruz, psychanalyste, psychothérapeute Paris

Un point de vue, toujours en discussion



Psychanalyse ou psychothérapie ? Par Stéphanie Lacruz, psychanalyste, psychothérapeute Paris
Lorsque S. Freud rencontre Jean-Martin Charcot, psychiatre, chef de service à l’hôpital de la Salpetrière à Paris, à la fin du XIXème siècle, il découvre et s’emploi à la pratique de l’hypnose en tant que « Thérapie symptomatique ». Il dira, dans le chapitre final de ses études sur l’hystérie, en 1895, que le procédé cathartique qu’est l’hypnose, est la meilleure thérapie symptomatique, qui ne saurait être surpassée.

Nous sommes en 1895, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts parisiens depuis ce temps, entrainant avec les différents courants, d’autres méthodes toutes aussi efficaces en terme de thérapie orientée vers le symptôme. Mais ce qui est certain, c’est que, quoique soit le courant théorique de la pratique thérapeutique symptomatique, il s’agit d’une Psychothérapie et non d’une psychanalyse.

Le procédé cathartique agit sur le symptôme et le guérit. Il défait les facteurs nocifs déterminés. L’effet agit bien sur le symptôme, mais Freud constate que dans de nombreux cas, on ne peut empêcher l’apparition de nouveaux symptômes qui viennent se placer à la place de ceux qui ont été écartés.

S.Freud, est avant tout un chercheur, un homme avec un désir fortement déterminé de savoir. La théorie qu’il développe sur le rêve, lieu privilégié d’expression de l’inconscient, lui fera dire « qu’elle marque un tournant. C’est avec elle que l’analyse a franchi le pas menant d’un procédé psychothérapeutique à une psychologie des profondeurs».

La « psychologie des profondeurs » est une thérapie « causale », fondée sur la connaissance de la cause des symptômes.

Pendant que Freud cherche a déterminer quels sont, pour ses patients, les processus inconscients venant faire barrage au désir ou venant le manipuler, le résoudre au néant, sans pour autant que ces derniers ne se reconnaissent, dans leurs actes, dans les évènements provoqués par des comportements qui les dépassent et les font se sentir perdus, il constate que l’éclaircissement psychanalytique et le savoir auquel le sujet a accès, a un effet thérapeutique sur la névrose et pas seulement sur le symptôme.

Il conclura sur la question de la psychothérapie symptomatique et sur la thérapie causale dorénavant appelée Psychanalyse que seule une thérapie causale, qui agit sur la cause de la névrose et non sur le seul symptôme peut être prophylactique : elle empêche l’extension des dommages.

Vendredi 17 Décembre 2010
Lu 3224 fois


Nouveau commentaire :

Pourquoi une Psychothérapie ? | Guide des Psychothérapies | Annuaires Psychothérapeutes | Livres Psychothérapie | Formations en Psychothérapie | Pathologies | Revue de Presse | Vidéos | Psy du Moi(s) | Histoire du Moi(s)



Infos XML