Psychotherapie, Hypnose Ericksonienne, Sophrologie, Thérapie Brève, Paris, Marseille, Formation
Recherche








Collège d'Hypnose : De la communication thérapeutique à la présence thérapeutique. Dr Marc GALY: Dr Marc... https://t.co/sEtIcV3RNR https://t.co/Un4bJj8lld
Vendredi 12 Mai - 18:28
Collège d'Hypnose : Le questionnement thérapeutique en hypnose et thérapie brève: conjuguer pour réassocier... https://t.co/mEvOIGTttB https://t.co/Pp1YyLktRQ
Vendredi 12 Mai - 17:29
Collège d'Hypnose : Présentation de la mise en place de l’hypnose au CH Alpes Léman. Dr Véronique GRÉVY: Dr... https://t.co/cH8c9uPtkS https://t.co/StiLZywEHY
Vendredi 12 Mai - 17:29
Collège d'Hypnose : Hyp-Hop : l’hypnose à l’hôpital. Dr Marie FLOCCIA: Dr Marie FLOCCIA, Gériatre Pessac... https://t.co/mA5uco9sd0 https://t.co/avTtRolHeu
Vendredi 12 Mai - 17:29
Collège d'Hypnose : L'Hypnose avec les Ancêtres. Elise GUET: Elise GUET, Sophro-Hypnothérapeute, praticienne... https://t.co/higWVf05Yy https://t.co/5uFngX0LPj
Vendredi 12 Mai - 17:29
Collège d'Hypnose : L'Autre dans la relation thérapeutique en hypnopraxie. Dr Nicolas DROUET: Dr Nicolas... https://t.co/oND7NdPkTi https://t.co/2IOVTsipVE
Vendredi 12 Mai - 17:29
Collège d'Hypnose : Deux approches contradictoires : L’art de Milton Erickson et la mécanique de... https://t.co/Z3YmXZ4cKw https://t.co/jWPLYhHljK
Vendredi 12 Mai - 17:29
Collège d'Hypnose : "Même pas peur" Hypnose et stratégies en thérapie brève chez les enfants et les... https://t.co/dZBeKupC2g https://t.co/EOc5AXGZIO
Vendredi 12 Mai - 17:29

Troubles bipolaires : quelles conséquences psychosociales ? Nouvelles approches du trouble bipolaire

B.ÉTAIN,
Pôle de psychiatrie et INSERM U955, groupe hospitalier Mondor-Chenevier, Créteil

C’est durant la période de normothymie que le patient bipolaire va devoir affronter les conséquences psychosociales de son trouble. Elles peuvent toucher l’ensemble des domaines de sa vie



Troubles bipolaires : quelles conséquences psychosociales ? Nouvelles approches du trouble bipolaire
Sur le plan familial

Même si la première personne à subir les conséquences de la maladie est le patient lui-même, l’entourage n’est pas épargné. De manière générale, l’incompréhension face à la maladie sera la règle dans le milieu familial, tout particulièrement en début d’évolution des troubles. Les conséquences familiales peuvent être liées plus spécifiquement à certains pôles de la maladie. Dans les phases maniaques, des dépenses inconsidérées, des conduites d’infidélité ou d’hypersexualité, l’agressivité du patient peuvent avoir un impact sur le fonctionnement du couple et peuvent conduire à une séparation ou à un divorce. Dans les phases dépressives, certains symptômes peuvent avoir un impact sur le fonctionnement familial, comme le repli, le manque d’intérêt manifesté pour le conjoint et/ou pour les enfants, mais aussi la diminution de la libido. Ces situations vont potentiellement générer des conflits conjugaux, des tensions ou des attitudes critiques et/ou hostiles. D’autres situations sont à risque de conflits familiaux. Les proches peuvent se montrer hypervigilants face à l’éventualité d’une rechute avec un patient qui pourra avoir tendance à se sentir « surveillé » ou infantilisé. De son côté, le patient peut adresser certains reproches à ses proches, surtout si ceux-ci ont été à l’origine d’une hospitalisation sur demande d’un tiers par exemple. Les répercussions peuvent donc être majeures sur le fonctionnement du couple. Plus d’un patient sur deux présente des difficultés à maintenir des relations à long terme, avec une fréquence élevée de séparation ou de divorce. Une très large majorité de l’entourage du patient rapporte une détresse d’intensité significative.

Sur le plan affectif et amical

Les phases d’excitation et de dépression peuvent également nuire aux relations avec les amis, cette situation débouchant sur un isolement social. Aussi, de très nombreux patients estiment- ils avoir perdu des amis en raison de leur trouble bipolaire, situation que l’on observe chez un patient sur deux. Certains patients vont vivre alors des situations d’isolement affectif important en n’ayant pas d’autre contact que ceux qu’ils ont dans le cercle familial.

21/09/2010
Lu 3339 fois





Nouveau commentaire :

Pourquoi une Psychothérapie ? | Guide des Psychothérapies | Annuaires Psychothérapeutes | Livres Psychothérapie | Formations en Psychothérapie | Pathologies | Trouver | Revue de Presse | Vidéos | Psy du Moi(s) | Histoire du Moi(s)