Psychotherapie, Hypnose Ericksonienne, Sophrologie, Thérapie Brève, Paris, Marseille, Formation
Recherche

Hypnose à Marseille
Laurence ADJADJ, Praticienne et Formatrice en Hypnose, EMDR-IMO et Thérapies Brèves à Marseille vous donne son avis d'hypnothérapeute sur…







Collège d'Hypnose : Hypnose, Douleur et Conscience. Interview du Pr. Faymonville par Theo Chaumeil: Au cours... https://t.co/z3jJ99ixY6 https://t.co/aR5UvQCPYZ
Jeudi 20 Juillet - 12:27
Collège d'Hypnose : Facteurs de réussite de l'hypnose lors de soins différés: la place des techniques... https://t.co/bWgJa00nqr https://t.co/RfTWZ2olAH
Jeudi 20 Juillet - 12:27
Collège d'Hypnose : L'hypnose une activation sécurisée du hors soi. Dr Luc FARCY: Dr Luc FARCY, Psychiatre... https://t.co/DPAGwpEgSE https://t.co/mGpCVoUFnr
Jeudi 20 Juillet - 12:27
Collège d'Hypnose : Deuil et technique hypnotique de base : « le cimetière intérieur ». Dr Claude VIROT: Dr... https://t.co/d2DBrwI4zE https://t.co/SX1MeypfXa
Jeudi 20 Juillet - 12:27
Collège d'Hypnose : Apports dans le TRAUMA de la thérapie HTSMA (Hypnose, Thérapies Stratégiques et... https://t.co/2jBUPecGPd https://t.co/rEeqyxJXkO
Jeudi 20 Juillet - 12:27
Collège d'Hypnose : Formation spéciale "Hypnothérapie et kinésithérapie: la thérapie du mouvement de vie" - 4 jours Public concerné: Kin…https://t.co/oFBdFCPjuj
Lundi 17 Juillet - 18:32
Collège d'Hypnose : Comment bien choisir sa formation en hypnose... Vous êtes infirmier(e), kinésithérapeute, médecin, orthophoniste et…https://t.co/neWomarpre
Jeudi 6 Juillet - 21:05
Collège d'Hypnose : Mise en ligne d'une nouvelle formation en hypnose médicale à Paris... https://t.co/TR9SBPPw7O https://t.co/4GlGRAMosf
Jeudi 6 Juillet - 21:03

Formations en Hypnose à Paris, Marseille

Troubles bipolaires : quelles conséquences psychosociales ? Nouvelles approches du trouble bipolaire

B.ÉTAIN,
Pôle de psychiatrie et INSERM U955, groupe hospitalier Mondor-Chenevier, Créteil

C’est durant la période de normothymie que le patient bipolaire va devoir affronter les conséquences psychosociales de son trouble. Elles peuvent toucher l’ensemble des domaines de sa vie



Troubles bipolaires : quelles conséquences psychosociales ? Nouvelles approches du trouble bipolaire
Sur le plan familial

Même si la première personne à subir les conséquences de la maladie est le patient lui-même, l’entourage n’est pas épargné. De manière générale, l’incompréhension face à la maladie sera la règle dans le milieu familial, tout particulièrement en début d’évolution des troubles. Les conséquences familiales peuvent être liées plus spécifiquement à certains pôles de la maladie. Dans les phases maniaques, des dépenses inconsidérées, des conduites d’infidélité ou d’hypersexualité, l’agressivité du patient peuvent avoir un impact sur le fonctionnement du couple et peuvent conduire à une séparation ou à un divorce. Dans les phases dépressives, certains symptômes peuvent avoir un impact sur le fonctionnement familial, comme le repli, le manque d’intérêt manifesté pour le conjoint et/ou pour les enfants, mais aussi la diminution de la libido. Ces situations vont potentiellement générer des conflits conjugaux, des tensions ou des attitudes critiques et/ou hostiles. D’autres situations sont à risque de conflits familiaux. Les proches peuvent se montrer hypervigilants face à l’éventualité d’une rechute avec un patient qui pourra avoir tendance à se sentir « surveillé » ou infantilisé. De son côté, le patient peut adresser certains reproches à ses proches, surtout si ceux-ci ont été à l’origine d’une hospitalisation sur demande d’un tiers par exemple. Les répercussions peuvent donc être majeures sur le fonctionnement du couple. Plus d’un patient sur deux présente des difficultés à maintenir des relations à long terme, avec une fréquence élevée de séparation ou de divorce. Une très large majorité de l’entourage du patient rapporte une détresse d’intensité significative.

Sur le plan affectif et amical

Les phases d’excitation et de dépression peuvent également nuire aux relations avec les amis, cette situation débouchant sur un isolement social. Aussi, de très nombreux patients estiment- ils avoir perdu des amis en raison de leur trouble bipolaire, situation que l’on observe chez un patient sur deux. Certains patients vont vivre alors des situations d’isolement affectif important en n’ayant pas d’autre contact que ceux qu’ils ont dans le cercle familial.

21/09/2010
Lu 3356 fois





Nouveau commentaire :

Pourquoi une Psychothérapie ? | Guide des Psychothérapies | Annuaires Psychothérapeutes | Livres Psychothérapie | Formations en Psychothérapie | Pathologies | Trouver | Revue de Presse | Vidéos | Psy du Moi(s) | Histoire du Moi(s)




Liste de liens