Psychotherapie, Hypnose Ericksonienne, Sophrologie, Thérapie Brève, Paris, Marseille, Formation
Recherche

Hypnose à Marseille
Laurence ADJADJ, Praticienne et Formatrice en Hypnose, EMDR-IMO et Thérapies Brèves à Marseille vous donne son avis d'hypnothérapeute sur…






Ecriture et jeux de vertiges



Ecriture et jeux de vertiges
La proposition de mêler l’hypnose et l’écriture m’a été faite par Yoann Bourgeois, artiste danseur et circassien. Il m’invitait à animer des ateliers d’hypnose au cours d’un stage, intitulé Vertige(s), sur le thème du risque dans la pratique artistique. Celui-ci s’adressait à des artistes de spectacle vivant (acteurs, danseurs et musiciens) et se déroulait au contact direct de la nature, dans le massif de la Chartreuse.

Yoann leur proposait différents « jeux de vertige » en faisant référence à la définition de Roger Caillois, pour qui ceux-ci consistent en une « tentative de détruire pour un instant la stabilité de la perception et d’infliger à la conscience lucide une sorte de panique voluptueuse ». Yoann les y invitait à « abandonner leur propres forces au milieu environnant, à brouiller leurs repères et à désordonner leurs habituelles coordonnées ». L’idée était d’explorer la relation intime entre prise de risque et créativité, à l’échelle de leur corps. L’hypnose pouvait être considérée en soi comme un jeu de vertige, avec sa capacité à modifier la perception habituelle.

Elle permettait également d’aller retraverser des expériences vécues ou imaginaires pour jouer avec cette notion de vertige. Les séances d’hypnose étaient prévues avant des ateliers d’écriture, animés par Marie Lorenzin, et l’envie était que nous puissions peut-être croiser nos pratiques. Trois demi-journées étaient consacrées à l’hypnose et l’écriture. Le premier jour, les deux pratiques se sont succédé. Lors de la séance d’hypnose, je leur proposais une longue induction essentiellement cénesthésique, puis un voyage dans leur propre corps. Je les invitais au travers de questions ouvertes à se promener à l’intérieur d’eux-mêmes, à choisir un endroit confortable pour s’installer, à observer le décor, à découvrir quels souvenirs se logeaient dans les différentes parties de leur corps, à peut-être y trouver des trésors… Je leur proposais s’ils le souhaitaient de pouvoir écrire pendant ou après la séance, mais je n’accompagnais pas directement ce passage à l’écriture. La séance d’écriture de cette première après-midi était indépendante de la séance d’hypnose : les participants imaginaient chacun un personnage qui avait quitté son propre pays puis interagissait avec les autres personnages qu’il rencontrait dans un train. Le deuxième jour, nous avons commencé à construire ensemble la séance et à la co-animer plutôt que de séparer le temps d’hypnose du temps d’écriture. Un premier moment a été consacré à un voyage hypnotique, inspiré d’un exercice de Catherine Contour, pendant lequel les participants étaient invités à rencontrer trois animaux, un terrestre, un marin et un aérien.

Après avoir pris la forme de chacun d’entre eux tout en explorant leurs différents environnements, les participants pouvaient créer un animal hybride, gardant des caractéristiques de chacun de ces trois animaux. Cette créature se retrouvait ensuite prisonnière, enfermée et devait chercher une sortie, avant de retrouver sa liberté. Des questions ouvertes les interrogeaient sur les différentes sensations de l’animal et sur ses émotions tout au long de ce voyage. Ensuite, tout en gardant en mémoire ces informations, ils étaient invités à se saisir de leur papier et leur stylo, et après une courte induction je proposais à la main d’écrire d’elle-même et de laisser parler l’animal, en écriture automatique.

Par la suite, Marie Lorenzin proposait des exercices faisant discuter l’animal et le personnage créé la veille (après être retourné à sa rencontre par une séance d’hypnose). Une participante décrit son vécu : « L’hypnose m’a permis le lâcher-prise, les associations d’idées, les lapsus. Replonger dans le rêve pour aller puiser de la matière a été pour moi une source créative immense. L’hypnose met dans un état de disponibilité qui me permet d’entrer en contact avec mon monde intérieur. » Les retours de certains autres participants nous ont amenés à préciser nos propositions et à aller plus loin. En effet, certains demandaient plus de mise en danger et de s’approcher plus près de leurs zones de fragilité. Les peurs étant pour eux un moteur pour la création. De plus, ils avaient parfois l’impression de ne pas réussir à ramener certaines des « pépites » qu’ils découvraient pendant la séance d’hypnose. L’une d’entre eux prenant l’image d’avoir l’impression de les laisser au fond de l’eau en revenant trop à la surface pendant la phase d’écriture.

Les moments de rédaction étant encore un peu trop séparés du voyage hypnotique. Lors de la dernière séance, nous avons donc cherché à rester plongés dans l’état toute la matinée…

DINA ROBERTS
Psychiatre et hypnothérapeute. Praticien hospitalier en addictologie au Centre médical Marmottan. Conférencière. Formatrice en hypnose à l’AFEHM et au CITAC. Intervenante pour des stages dans le spectacle vivant et membre de la compagnie de jonglage Defracto.


- Commander le numéro 55 en version papier

- S'abonner à la Revue Hypnose & Thérapies Brèves

Dialogue stratégique pour le changement thérapeutique. Gregory LAMBRETTE
« La vie est encore elle-même un thérapeute très efficace. » Karen HORNEY
LIMINAIRES
« Savoir écouter, oser intervenir », telles sont les qualités premières du thérapeute stratégique selon John Weakland, l’une des figures de proue de l’école de Palo Alto

Protections dissociatives. Gérald BRASSINE
ANESTHÉSIANTS POUR L’HYPNOTHÉRAPIE DU TRAUMA.
Une bonne compréhension de l’hypnose est centrale pour saisir les mécanismes hypnotiques qui sont à l’oeuvre dans la création des états, tellement douloureux, de stress post-traumatiques (ESPT).

Note Dixième selon François Roustang
« Parler de la liberté n’est qu’une autre manière de parler de l’hypnose ou de la définir », « L’apprentissage de la liberté », intervention au colloque de l’AFEHM, 2007 C’est sur la notion de liberté, et il ne pouvait en être autrement, que nous refermons cette rubrique consacrée à quelques éléments de la pensée de François Roustang. 

Entrée dans l’IRM
Dr JUANA PELAEZ PEREZ. Médecin anesthésiste-réanimateur au Centre hospitalier de Tolède en Espagne, formée à l’hypnose médicale à Paris VI. Pour elle, l’hypnose est un complément de travail qui aide les patients à améliorer leur adhésion aux soins médicaux. Et l’utilisation de l’hypnose en complément crée dans l’équipe médicale une atmosphère de travail en harmonie.

Le garde-barrière de l’intestin. Exemple de protocole.Jean-Christophe LE DANVIC
Lorsqu’un patient m’est adressé par un médecin pour des douleurs de dos, il peut bénéficier de quinze séances d’une demi-heure, plus de sept heures de soins. La relation patient/thérapeute peut cependant aller plus loin que les simples techniques de massage ou d’étirement utilisées habituellement en kinésithérapie.

Hypnose et urgences pré-hospitalières.
« Qui craint de souffrir, souffre déjà de ce qu’il craint », disait Montaigne.
FRÉDÉRIC DOLLET Infirmier anesthésiste au Samu 59 à Lille. Titulaire du DU d’Hypnose de la Faculté de Lille.

Éditorial Sophie COHEN et Henri BENSOUSSAN
Pourquoi cette thématique ? En écho au dernier congrès de la Confédération francophone d’Hypnose et de Thérapies brèves (CFHTB) qui s’est tenu à Montpellier en mai dernier, où nous avions alors, Henri Bensoussan et moi-même, animé une table ronde sur ce sujet.

Conscience, placebo et réalité virtuelle Sophie COHEN et Henri BENSOUSSAN
Revue Hypnose & Thérapies Brèves n°55
Pour débuter notre article, nous vous proposons quelques définitions. Car même s’il est complexe de définir des notions en constante évolution, il nous semble essentiel pour débuter de s’intéresser aux notions suivantes : conscience, placebo, effet placebo, réalité virtuelle.

La réalité virtuelle au bloc opératoire. Des expériences sans suite. Dr Marc GALY
J’ai utilisé les casques de réalité virtuelle en janvier 2017 au bloc opératoire pour des interventions sous anesthésies locales et locorégionales, mineures et relativement courtes (varices). Dans ces expériences, le casque n’a pas répondu aux besoins du patient et n’a pas installé la relation thérapeutique basée sur une présence partagée.

L’alliance hypnose et yoga nidra. Une mise en résonance avec le patient. Dr Gérard VIGNERON.
Gérard Vigneron, médecin, a expérimenté des pratiques complémentaires à l’hypnose. Il nous parle de ses expériences qui, aux frontières du réel, interrogent notamment la notion de conscience locale.

Pas de panique ! Dr Stefano Colombo, Revue Hypnose et Thérapies brèves 55
« Je ne vais pas écrire que je ne mens pas. »
Cette phrase n’a pas été la phrase que Frédéric n’avait pas prononcée lors de la réception que l’entreprise Communication & Clarté SA n’avait pas voulu organiser.

La crêpe, et papa à gauche. Dr Adrian CHABOCHE et Virginie NAVINEL, orthophoniste
Voici un voyage dans les méandres labyrinthiques de la complexité merveilleuse de notre cerveau. Cette situation clinique est proposée par une lectrice de la revue, orthophoniste spécialisée dans la rééducation des adultes. Madame S.

Histoire de l'Hypnose. Didier MICHAUX
Lorsque j’ai commencé à m’intéresser à ce sujet, l’hypnose, il n’y avait que très peu de thérapeutes faisant appel à cette pratique. Le plus célèbre était le Dr Léon Chertok, psychiatre dirigeant le service de médecine psychosomatique de l’Elan Retrouvé, auteur du livre L’Hypnose, un des rares livres, alors récent, parlant de ce sujet. En fait, le mot n’évoquait que le music-hall et en général les parasciences pour la plupart des gens.

Les grands entretiens: Gérard OSTERMANN interviewé par Gérard FITOUSSI



Rédigé le Dimanche 3 Mai 2020 modifié le Dimanche 3 Mai 2020
Lu 53 fois

Laurence ADJADJ
Dirige le Cabinet d'Hypnose, EMDR-IMO de Marseille. Présidente de l'Institut de Formation en... En savoir plus sur cet auteur


Tags : hypnose



Nouveau commentaire :

Pourquoi une Psychothérapie ? | Guide des Psychothérapies | Annuaires Psychothérapeutes | Livres Psychothérapie | Formations en Psychothérapie | Pathologies | Trouver | Revue de Presse | Vidéos | Psy du Moi(s) | Histoire du Moi(s)


Hypnose à Paris


Thérapeute EMDR-IMO, thérapeute en Hypnose, Sophrothérapeute, Psychothérapeute Paris 75011,75012, Nantes, Rennes, Therapie Breve Paris MarseilleHypnose, EMDR-IMO et Therapies Breves Marseille