Psychotherapie, Hypnose Ericksonienne, Sophrologie, Thérapie Brève, Paris, Marseille, Formation
Recherche

Hypnose à Marseille
Laurence ADJADJ, Praticienne et Formatrice en Hypnose, EMDR-IMO et Thérapies Brèves à Marseille vous donne son avis d'hypnothérapeute sur…







Collège d'Hypnose : L’analgésie pour les soins courants Dr Philippe Houssel, médecin anesthésiste 7ème Congrès International Hypnose et… https://t.co/wiwnq92QsS
Jeudi 24 Mai - 21:13
Collège d'Hypnose : Acu-hypnose: acupuncture et hypnose en douleur chronique Dr Jean-Michel Herin, médecin anesthésiste 7ème Congrès In… https://t.co/DNnyaeYihu
Jeudi 24 Mai - 21:13
Collège d'Hypnose : Couleur chronique Dr Jean-Michel Herin, médecin anesthésiste 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Forma… https://t.co/UAr78PD7pH
Jeudi 24 Mai - 21:13
Collège d'Hypnose : La transe du corps: une approche hypno-somatique combinée pour patients traumatisés Woltemade Hartman, psychologue… https://t.co/F5iYCUKETC
Jeudi 24 Mai - 21:13
Collège d'Hypnose : Connexion corps et âme: incarnation, toucher et transe Woltemade Hartman, psychologue 7ème Congrès International Hy… https://t.co/yLFXRISjQ2
Jeudi 24 Mai - 21:13
Collège d'Hypnose : Présentation du développement de l'hypnose dans un centre hospitalier et mise en place de consultations par des IAD… https://t.co/WH8967FQ5U
Jeudi 24 Mai - 21:13
Collège d'Hypnose : Comment améliorer la prise en charge de nos patients en salle de réveil grâce aux outils hypnotiques Dr Nicolas Gui… https://t.co/JJlZR33ShA
Jeudi 24 Mai - 21:13
Collège d'Hypnose : Connexion corps et âme: incarnation, toucher et transe Woltemade Hartman, psychologue 7ème Congrès International Hy… https://t.co/WaD3zCanGs
Mercredi 23 Mai - 21:13

La Voie des Larmes. Ruth Scheps

Suite au Congrès Dépressions Hypnose et Thérapies Brèves, Laurent Gross invite Ruth Scheps à développer quelque peu son exposé sur les larmes



La Voie des Larmes. Ruth Scheps
En intitulant cet exposé « La voie des larmes », voie avec un e pour insister sur leur fluidité, j’étais cependant consciente et même heureuse de la possibilité que l’on puisse entendre cette « voix » avec un x. Car même silencieuses, les larmes qui coulent ne sont pas muettes ; à peine jaillies de leur source énigmatique, elles attirent le regard, suscitent l’attention et obligent à prendre position : empathie, agacement ou indifférence, auquel cas nous ferons comme si nous n’avions rien vu… Position délicate à tenir car nous n’avons pas pu ne pas voir.

Dans les dépressions, quand le rire a disparu et que la parole se raréfie, dans ce « déshumain » dont parlait le psychanalyste Pierre Fédida, les larmes sont parfois seules à dire le malheur qui habite le déprimé - son épuisement, son découragement, son anéantissement. Elles font d’ailleurs partie des symptômes qui permettent de classer les dépressions : dans l’inventaire des dépressions de Beck, la dépression légère entraîne une augmentation des pleurs, la forte dépression une envie constante de pleurer et la dépression grave une incapacité à pleurer.

Ma contribution vise à mieux caractériser ce lien entre larmes et dépressions. Je partirai de la grande diversité des larmes, des manières de pleurer et des situations dans lesquelles on pleure (dépressions, événements tragiques ou heureux, états mystiques…) pour montrer en quoi la connaissance de cette « voie des larmes » pourrait enrichir la pratique du sophrologue ou du thérapeute face à ses patients déprimés. Cependant, parce que les larmes s’écoulent en surface, mais viennent de l’intérieur, qu’elles sont matière objectivable mais disent l’indicible, il m’a semblé que pour en rendre compte, le discours scientifique ne suffisait pas. Les larmes demandent à être dites aussi de l’intérieur, et c’est pourquoi j’introduirai dans mon propos des citations de poètes et d’écrivains ainsi que quelques témoignages personnels.

J’esquisserai une phénoménologie des larmes, dans laquelle je mettrai en évidence divers éléments qui la relient à la sophrologie, en théorie et en pratique. Puis je décrirai le rôle des larmes dans les diverses traditions religieuses qui les ont valorisées, et réfléchirai sur de possibles extrapolations de ces considérations spirituelles à la sphère thérapeutique laïque.



Rédigé le 31/10/2010 modifié le 01/11/2010






Nouveau commentaire :

Pourquoi une Psychothérapie ? | Guide des Psychothérapies | Annuaires Psychothérapeutes | Livres Psychothérapie | Formations en Psychothérapie | Pathologies | Trouver | Revue de Presse | Vidéos | Psy du Moi(s) | Histoire du Moi(s)



Hypnose à Paris