Psychotherapie, Hypnose Ericksonienne, Sophrologie, Thérapie Brève, Paris, Marseille, Formation
Recherche

Hypnose à Marseille
Laurence ADJADJ, Praticienne et Formatrice en Hypnose, EMDR-IMO et Thérapies Brèves à Marseille vous donne son avis d'hypnothérapeute sur…






Formations en Hypnose, EMDR, Thérapies Brèves à Paris, Marseille, Nancy

Dépression, Estime de soi, Stratégie d’échec, Mélancolie, Deuil



Freud nous a permis un éclairage sur le « mécanisme » de ce mouvement psychique :
Il existait jadis, une liaison libidinale à une personne aimée (objet d’amour). Suite à une forte déception, un préjudice réel de la personne aimée, l’investissement d’amour fût ébranlé. La personne lésée, doit alors changer d’objet d’investissement amoureux, en d’autres termes, « tourner la page ». Si elle pouvait agir de la sorte pour préserver son équilibre psychique, mais il en va tout autrement dans la mélancolie.
L’objet est abandonné, mais la libido n’investit pas un autre objet, elle se tourne sur le moi propre, emportant avec elle, par identification à la personne aimée, les auto-reproches, les remords et critiques morales. L’objet lui même est abandonné, mais l’amour pour l’objet ne peut pas être abandonné.
Il y avait jadis un très fort investissement à l’objet d’amour, s’oubliant soi même, ne le considérant plus comme un objet « externe », mais comme une partie de soi, introjecté.

Le choix d’objet a été élu sur une base Narcissique. L’identification est le stade préliminaire du choix d’objet, archaïque, infantile, durant lequel, l’enfant veut s’incorporer l’objet, conformément à la phase orale de la libido, par le moyen de la dévoration. Karl Abraham a sans doute raison de rapporter à cette relation le refus d’alimentation qui se manifeste dans les formes sévères de l’état mélancolique.
Pour connaître toute la Mélancolie d’une ville, il faut y avoir été enfant. Disait Benjamin Wlater dans enfance Berlinoise.

L’amour pour l’objet s’est réfugié dans l’identification narcissique, la haine entre en action sur cet objet substitutif en l’injuriant, en le rabaissant, en le faisant souffrir dans un retournement de la haine sur la personne propre. Le moi est alors « écrasé » par l’objet. Il en résulte un état de fatigue chronique due en partie à l’insomnie. Haine et amour luttent l’un contre l’autre : la haine pour détacher la libido de l’objet ; l’amour pour maintenir cette position de la libido contre l’assaut sur le narcissisme.

L’ambivalence appartient au refoulé, à l’inconscient, suite à l’expérience traumatique vécue par rapport à l’objet, L’amour s’est ensuite soustrait à sa totale suppression, par sa fuite dans le Moi. Supprimer l’amour alors narcissique, aurait eu l’effet de faire mourir le Moi dans sa totalité, son narcissisme, sa fondation. C’est pourquoi, le processus analytique thérapeutique, accompagne le patient à abandonné l’objet, considéré comme sans valeur.

On observe parfois, mais pas toujours, en relation avec la mélancolie, des états de « manie ». Dans la manie, la patient à maîtrisé ou écarté la mélancolie. Surviennent alors des états de joie, de jubilation, de triomphe, une énergie se libère. La manie est un triomphe sur un état qui fait souffrir, soulagée d’une longue lutte laborieuse, libérant ainsi une décharge, l’exaltation de l’humeur. On pourrait la comparer à la même série d’état qu’est l’ivresse alcoolique à condition que ce soit une ivresse gaie, car la manie n’a pas d’autres contenus que la mélancolie.

Karl Abraham (1877 -1925) est un médecin et psychanalyste allemand, Pionnier de la Psychanalyse il a travaillé auprès de S. Freud autour de ses recherches sur l’étiologie des névroses en rapport avec les stades de développement de l’enfant.



Stéphanie LACRUZ Hypnothérapeute Paris 75004 www.hypnose-ericksonienne-paris.fr

1 2




Rédigé le Lundi 30 Août 2010 modifié le Mardi 11 Juin 2013
Lu 5257 fois







1.Posté par Daniel le 26/09/2010 10:27
Ce 29 octobre cela fera 2 ans que j'ai perdu une personne que je connaissais depuis 16 ans mais qu'il me semble connaitre depuis toujours.
C'etait mon grand ami de toujours, j'ai vécu les plus beaus moments de ma vie avec lui (voyages, animaux, loisirs, fetes)et surtout il m'a beaucoup aidé à entretenir un morceau de terrain qui comptait beaucoup pour moi (patrimoine plus affectif que de valeur vénale)où il s'est investi énormément meme à la fin de sa vie où sa santé n'était pas bonne du tout, comme s'il avait voulu marquer de sa griffe son empreinte son passage par ici, car le plus gros de mes remords est là : il me soutenait qu'il allait mourir depuis quelques mois :il avait fait un avc en 2006 et était persuadé que """" son corps l'abandonnait"""" il s'était "rivé" à moi, je ne l'ai pas cru, j'ai pensé qu'il était plutot en dépression forte, sa situation financière du fait de son trouble a parlé l'avait conduit à des dettes, je l'aidais tant bien que mal à survivre jusqu'à son premier versement de retraite car il terminait ses deux ans d'incapacité de travail sans rétribution financière, il gardait nos 6 animaux communs et a voulu vivre avec le minimum de fierté et d'amour propre chez lui tout en sachant que sa maison allait etre saisie sans qu'il ne m'en aie jamais parlé.
Le 28 Septembre 2008 j'étais chez lui comme tous les week end, il avait toujours des cours d'orthophonie pour récuperer son parler correct, il m'a demandé ce fameux jour de le réveiller à 10 heures le lendemain matin. Nous avons bu le champagne pour sa fête et le lendemain matin, je me suis réveillé tardivement 10 h 30 je me suis précipité pour voir s'il était parti à son rendez vous, derrière la porte j'ai suivi des traces de sang dans une terreur -au ralenti- jusqu'à trouver son corps baignant dans tout son sang, il était mort depuis 1 demi heure trois quart d'heures selon le diagnostic du samu plus tard, mais entre temps j'ai cru devenir fou, j'ai été deux jours en état de choc, j'ai mis les animaux dans ma voiture, et la police a même appelé la police judiciaire quand ils ont vumon état, car ils m'ont suspecté puisque devant moi, la police nationale a demandé au samu et à lapolice judiciare de regarder s'il n'avaitpas reçu des coups : il était mort d'une hémorragie digestive et s'est vidé de tout son sang par l'estomac, son chien (que j'ai vers moi aujourd hui) hurlait (enfin pleurait)depuis deux mois les voisins l'avait alerté, j'ai énormément culpabilisé de ne pas l'avoir réveillé comme souhaité à 10 heures (j'aurais pu lui porter secours ou tout au moins l'accompagner à la mort) - Aujourdhui il me manque tous les jours,, je le vois dans le regard de son chien des chats, je ne peux plus mettre un pied dans ce terrain ou il m'a tant accompagné,, nos chats (agés) meurent un par un, je croyais pourvoir surmonter, mais depuis deux ans c'est l'enfer, je lutte au jour le jour, je délaisse plein de choses, je perds la mémoire car elle me fait mal dès que je regarde en arrière.
Mercredi cela fera deux ans qu'il n'est plus là ,il me manque trop.!!il faut dire que depuis, meme ma famille qui n'était déjà pas très présente ne me soutient pas mais ""m'enfonce plutot"" ma famille c'était lui .à lui seul, sa maison c'était mon point d'attache. Il est vrai que je l'ai énormément aidé je l'ai d 'autant accompagné je l'ai vu changer car il a perdu en 6 ans de 1997 a 2005 toute sa famille proche qui restait (mère (c'est encore moi qui ai trouvé son corps sans vie), frère, soeur) et il était le dernier à vivre de cette fraterie, puis il a perdu son chien (l'ancien) son travail sa santé et moi quand j'ai été nommé à 180 kms de chez lui - tout ça nous a resserré mais aujourd hui c'est vide autour de moi, et je n'arrive pas à meubler, tout au moins je le crois que je meuble parfois ,mais ça ne dure pas.

Je ne sais absolument pas comment me faire suivre psychologiquement
Le seul traitement que j'ai eu : antédépresseurs

Voilà c'est un témoignage

2.Posté par laurent gross le 27/09/2010 01:05
Bonsoir,

je vous suggère de vous adresser directement à Mme Lacruz

Bonne soirée à vous

Laurent Gross Thérapeute

Nouveau commentaire :

Pourquoi une Psychothérapie ? | Guide des Psychothérapies | Annuaires Psychothérapeutes | Livres Psychothérapie | Formations en Psychothérapie | Pathologies | Trouver | Revue de Presse | Vidéos | Psy du Moi(s) | Histoire du Moi(s)


Hypnose à Paris


Thérapeute EMDR-IMO, thérapeute en Hypnose, Sophrothérapeute, Psychothérapeute Paris 75011,75012, Nantes, Rennes, Therapie Breve Paris MarseilleHypnose, EMDR-IMO et Therapies Breves Marseille